Archive | Le droit de vote RSS feed for this section

Le droit de vote

28 Avr
Publicités

Le droit de vote en Belgique

8 Mar

Depuis la naissance de la Belgique, le droit de vote a  beaucoup évolué. En 1831, seuls les citoyens les plus riches, de sexe masculin, ayant plus de 25 ans pouvaient voter. Ce mode de suffrage a progressivement évolué vers un système de suffrage universel, dans lequel chaque citoyen dispose d’une voix.

Un système restrictif

En 1893, on a introduit un système de suffrage universel tempéré par le vote plural dans lequel tous les citoyens masculins de plus de 25 ans avaient le droit de voter mais certains d’entre eux ont droit à plus d’une voix. C’est aussi à ce moment que le vote obligatoire est institué.

Et les femmes ?

Il faudra attendre 1919 pour que le système soit à nouveau modifié et que chacun n’ait plus droit qu’à une seule voix, qu’il soit riche, pauvre, diplômé ou pas.

En 1921, les femmes obtiennent le droit de voter aux élections communales et de se présenter aux législatives et aux communales. Elles peuvent donc siéger au Parlement alors qu’elles ne peuvent pas encore en élire les membres. Cependant, à cette époque, les femmes mariées devaient tout de même fournir une autorisation de leurs maris pour pouvoir se présenter aux élections. Ce n’est qu’en 1948 que le droit de vote est accordé aux femmes à l’égal des hommes.

Une question d’âge

L’âge requis pour voter a progressivement été abaissé. Passé de 25 à 21 ans au cours du 19ème siècle, il descend à l’âge de 18 ans à partir de 1969 pour les élections communales et de 1989 pour les autres.

Les conditions de vote

En 1981, chaque citoyen, qu’il soit homme ou femme, a le droit de voter à condition qu’il soit de nationalité Belge. Les étrangers n’ont pas le droit de vote aux élections législatives mais certains ont le droit de voter sous certaines conditions : l es ressortissants de l’Union européenne ont le droit de vote et d’éligibilité lors des élections communales et européennes et les ressortissants d’autres Etats peuvent obtenir le droit de vote aux communales après 5 ans de résidence légale. Ces derniers ne peuvent cependant pas se présenter comme candidat sur les listes.

Comme on le voit, au cours de l’histoire de la Belgique, le droit de vote a été progressivement élargi à l’ensemble des personnes participant à la vie de la communauté. Ainsi, on peut se demander pourquoi ,aujourd’hui, le droit de vote des étrangers résidant depuis plusieurs années sur le territoire belge ne pourrait pas être élargi aux élections législatives.


Sources :

http://www.belgium.be

http://www.ibz.rrn.fgov.be

Interview de Robert Cobbaut, docteur en droit,  réalisée le 24 février 2008.


Article réalisé en mars 2008 par Elliot Cobbaut dans le cadre du projet Jeunes-Journalistes.net

Les rôles d’un citoyen dans notre société

8 Mar

La citoyenneté se définit aujourd’hui comme une participation à la vie de la cité.

Les devoirs

Un citoyen a de nombreux droits et devoirs dans nos sociétés : droit et devoir de voter, devoir de respecter la liberté d’expression, droit à la liberté de religion…

Les élections, un moment important

Lors des élections, le citoyen qui participe a un rôle important : c’est à ce moment-là qu’il apporte sa contribution majeure à la société, en votant mais aussi en se faisant élire. Il peut donner son avis qui permet de changer ou de confirmer les dirigeants qui décident des grandes orientations de la politique nationale et internationale.

En dehors des élections?

Un citoyen peut également jouer un rôle au quotidien dans la société. Il peut créer une association, former un syndicat ou un parti politique et tenter ainsi de faire évoluer la société dans laquelle il vit, venir en aide à ses concitoyens ou influencer les décisions politiques.


Sources :

www.vie-publique.fr

www.wikipedia.org

www.educsol.education.fr


Article réalisé en mars 2008 par Mean Pierre dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net

L’évolution du droit de vote en Belgique

8 Mar

Le droit de vote en Belgique n’a pas été acquis du jour au lendemain, surtout pour les femmes. Pour cela il a fallu passer par plusieurs systèmes électoraux.

Le système censitaire

Le droit de vote en Belgique existe maintenant depuis 1830. De 1831 à 1893, seuls les hommes qui payaient l’impôt appelé le cens pouvaient voter à partir de 25 ans.

Le suffrage universel plural

De 1893 à 1919, tous les hommes de plus de 25 ans avaient le droit de vote. Cependant, les hommes étant propriétaires, diplômés, père de famille de plus de 35 ans et/ou disposant d’un certain revenu avaient droit à une ou deux voix supplémentaires. Aucun homme n’avait cependant droit à plus de 3 voix.

Le suffrage universel pur et simple

En 1919, les hommes de plus de 21 ans avaient le droit de voter pour un parti ou un candidat. Mais, contrairement au vote plural, chaque homme n’a droit qu’à une seule voix. Ce n’est qu’en 1948 que les femmes obtiennent, elle aussi, le droit de vote en Belgique.

Tous les quatre ans, les Belges votent pour les membres de la Chambre et du Sénat. Tous les cinq ans pour les membres de  Parlement européen et régionaux. Enfin, ceux des conseils communaux et provinciaux sont élus tous les six ans.

La Belgique est l’un des rares pays où le vote est obligatoire.


Sources:

« 2007, évolution du droit de vote en Belgique » ,paru sur le site Internet www.ibz.fgov.be, Belgique,consulté le 20 février 2008.

« 2007, évolution du droit de vote en Belgique « , paru sur le site Internet www.senate.be, Belgique,consulté le 20 février 2008.

« 2007, évolution du droit de vote en Belgique « , paru sur le site Internet www.suffrage-universel.be, Belgique, consulté le 20 février 2008.


Article réalisé en mars 2008 par Catherine Guilmin dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net