Archive | Relations internationales RSS feed for this section

Un nouveau président socialiste

14 Mar

En 2012, François Hollande gagne les élections présidentielles de France contre Nicolas Sarkozy. Celui-ci a eu plus de votes que l’ancien président, Nicolas Sarkozy. La majorité des français ont voté pour François Hollande au fur et à mesure, successivement, jusqu’à ce qu’il gagne contre Nicolas Sarkozy.

En France, François Hollande gagne les élections présidentielles de 2012 contre Nicolas Sarkozy. Il est arrivé à la première place avec 51 ,67%, alors que Nicolas Sarkozy, lui, n’en a eu que 48,44%. Cela veut donc dire que François Hollande a obtenu plus de 1,2 millions de voix supplémentaires que son adversaire.

François Hollande est un président de gauche qui ne souhaite pas la hausse des salaires. Il a comme objectif mettre en place tout ce que Nicolas Sarkozy avait promis aux français mais n’avait pas réalisé.

Par ailleurs, François Hollande a été le premier secrétaire du parti socialiste avant de devenir président de la France. En effet, pendant 10 ans auparavant, il a été secrétaire du parti, puis il a été élu président de la République.

Les membres de son parti furent très heureux qu’il gagne cette élection présidentielle car cela faisait longtemps qu’il n’y avait plus eu un président de gauche en France.

L’avenir nous dira ce que François Hollande, premier président socialiste en France depuis de nombreuses années, fera de son mandat.


Sources:

« François Hollande remporte l’élection présidentielle » in Le monde.fr consulté le 17/02/2013, à l’adresse http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/06/francois-hollande-elu-president-de-la-republique-avec-51-9-des-voix_1696582_1471069.html

« Les positions de François Hollande » in Le figaro.fr, consulté le 17/02/2013, à l’adresse http://elections.lefigaro.fr/comparateur-programmes/francois-hollande

« L’élection de François Hollande vu par la presse étrangère » in Le nouvelle observateur, consulté le 17/02/2013, à l’adresse http://www.lefigaro.fr/politique/2013/02/14/01002-20130214ARTFIG00730-francois-hollande-va-devoir-expliquer-l-austerite.php


Article écrit en mars 2013 par Émilie Denis dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

Un choix surprenant

14 Mar

8497259959_b87727dc1c_z

Photo by Statsministerens kontor cc-ND 2.0

Et si, le prix Nobel n’était plus accordé à une seule personne… Le lundi 10 décembre 2012, à Oslo, grand évènement : l’Union Européenne recevait le prix Nobel de la paix pour avoir rétabli et maintenu la paix sur l’Europe.

L

e comité Nobel Norvégien définit le prix Nobel comme « la récompense de la personnalité ou la communauté qui a le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix ». Cette fois, le choix fut particulièrement surprenant. Parce que ce n’est pas une personne mais un ensemble de pays, à savoir l’Union Européenne, qui a reçu ce prestigieux prix. L’Europe, un continent déchiré par deux guerres mondiales, est devenu pour le monde entier, un exemple de « réconciliation, de paix, de démocratie et respect des droits de l’Homme » nous dit le Parlement européen.

Ce sont les trois principales institutions communautaires qui ont reçu  le prix au nom de l’UE. En effet, Herman Van Rompuy, président du Conseil européen, José manuel Barroso, président de la Commission européenne et Marton Schulz, président du Parlement européen, en ont été officiellement  les représentants.

La remise de ce prix a créé une polémique. En effet, David Cameron, chef du gouvernement britannique, n’étant pas du même avis, ne s’est pas rendu sur place. Quant à Elio Di Rupo, premier ministre belge, il était présent le 10 décembre dernier à Oslo lors de la remise du prix Nobel de la paix. « C’est l’idée de l’EU qui est récompensée et pas l’Europe actuelle » a proclamé ce dernier.

A  la surprise générale,  l’Union Européenne a reçu le prix Nobel.  A qui le prochain prix sera-t-il attribué ?


Sources:

http://www.lesoir.be/97860/article/actualite/monde/2012-10-12/prix-nobel-paix-attribu%C3%A9-%C3%A0-l%E2%80%99union-europ%C3%A9enne

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20121206_00241448

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20121209_00242445

http://www.rtl.be/info/monde/europe/964971/prix-nobel-de-la-paix-pour-di-rupo-l-europe-actuelle-ne-merite-pas-de-lauriers-


Article écrit en mars 2013 par Mélina Rodriguez dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Le prix Nobel de la paix est décerné cette année a l’UE, est-ce une surprise pour tous?

14 Mar

8260471807_6677ed88c8_z

Photo by Statsministerens kontor cc-ND 2.0

Ce 10 décembre 2012 le prix Nobel de la paix fut attribué à l’Union Européenne. C’est pris de cour que nos représentants se sont rendus à Oslo pour la cérémonie.

Après Barack Obama, Nelson Mandela ou encore Mère Thérésa, ce fut au tour de l’UE de se voir décerner, ce 10 décembre 2012, le prestigieux prix Nobel de la paix.

Ce choix en a surpris plus d’un, les institutions européennes elles-mêmes ne s’y attendaient pas et furent prévenues au dernier moment. Cette décision fut aussi critiquée, notamment par l’ex archevêque sud-africain, Desmond Tutu, qui pense que l’UE n’est pas un de ces «champions de la paix». Cela fait pourtant 60 ans que la paix règne sur l’Europe.

Comme pour les autres lauréats, l’UE, représentée ce jour- là par le président du Conseil européen, le président de la Commission européenne et le président du parlement européen, s’est vue remettre ce prix des mains du président du comité Nobel.

C’est donc, pour la surprise des uns et le mécontentement des autres, que l’Union Européenne a gagné le prix Nobel de la paix ce 12 décembre 2012.

Cette décision a effectivement été critiquée car normalement, ce prix est décerné à une personne en particulier et non à une institution. Même si l’UE n’est pas partie elle-même en guerre, elle y a envoyé certains de ses pays. C’est donc pour ces raisons que cette décision a fait la polémique.


Sources:

http://www.lesoir.be/

http://pdf-online.lalibre.be/pdfonline/browse/20130220/72

http://ec.europa.eu/belgium/news/121210_nobel_prize_fr.htm


Article écrit en mars 2013 par Dounia Delaunoit dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Vous saurez tout sur l’Euro 2012

13 Mar

7216769848_a33071636f_z

Photo DrabikPany cc by 2.0

L’Euro 2012 est un championnat d’Europe des nations de football. il s’est déroulé en Pologne et en Ukraine du 8 juin au premier juillet 2012.

L’Euro a d’abord été créé pour rassembler diverses nations européennes. Cet événement a lieu tous les 4 ans dans un pays européen qui est chargé d’organiser le championnat pour accueillir les participants. La Pologne et l’Ukraine ont co-organisé l’Euro pour un budget de 30,2 milliards d’euros dont 19,8 pour la Pologne et 10,4 milliards pour l’Ukraine afin d’avoir des infrastructures modernes. La final se termina avec comme match l’Espagne opposant à l’Italie. L’Espagne remporta le match 4 à 0.

Grâce à l’Euro, l’Ukraine et la Pologne ont des routes réparées, des plaines de jeu, des parterres de fleurs, le wifi accessible partout, il y a aussi des panneaux indicateurs pour le nom des rues, des bâtiments rénovés, ils peuvent prendre des transports publics pour seulement 0,20 euros et des toilettes publiques.

Mais il y a des faces cachées de cette Euro 2012. Des dizaines de milliers de chiens et chats errant ont été massacrés, empoisonnés, abattus d’une balle de fusil ou encore brûlés vifs  pour que les touristes et supporteurs ne voient qu’un beau paysage et pas d’animaux errants. Brigitte Bardot a fait une demande au maire de Kharkiv pour arrêter l’extermination des animaux dans l’Est du pays. En novembre 2011, Brigitte avait déjà appelé le chef de l’Etat ukrainien. Viktor Ianoukovitch pour demander d’arrêter le massacre. Il y a mis fin mais déjà beaucoup trop d’animaux ont été exterminés.

L’Euro 2012 c’est bien passé en ce qui concerne l’organisation mais l’extermination des animaux errants est un point négatif de cette compétition. Beaucoup d’argent a été dépensé.


Sources:

http://www.lameuse.be/432291/article/actualite/monde/2012-06-09/la-face-cachee-de-l%E2%80%99euro-2012-des-dizaines-de-milliers-de-chiens-errants-massacr

http://www.lemonde.fr/euro2012/article/2012/07/02/l-ukraine-a-aussi-gagne-l-euro-2012_1728142_1616919.html

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/service-distribution/dossier/0202103677145-l-euro-2012-de-football-331415.php


Article écrit en mars 2013 par Houtart Marine dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Une vingt-huitième étoile sur le drapeau européen ?

13 Mar

drapeau

Photo fdecomite cc by 2.0

Après environ huit années de négociation,  l’Union Européenne accueillera enfin, le 1er juillet 2013, son vingt-huitième État-membre: la Croatie!

 Critères d’adhésion

Pour pouvoir faire partie de l’Union Européenne, la Croatie a dû répondre à quatre critères, fixés depuis décembre 1995 au Conseil européen de Copenhague. Premièrement, le critère politique : le pays doit être une démocratie qui respecte ses minorités et garantit leur protection. Deuxièmement, le critère économique : un marché dynamique capable de faire face à la concurrence intra-européenne. Troisièmement, l’acquis communautaire : être à même d’approuver aux objectifs de l’Union politique, économique et monétaire. Enfin, la capacité d’intégration : l’adhésion du pays doit être compatible avec le fonctionnement de l’Union et ne pas le remettre en cause.

Mais le pays doit aussi respecter les valeurs communes de l’Union Européenne, c’est-à-dire les droits de l’homme, la liberté, la dignité humaine,…

Le processus d’intégration

Le processus d’intégration d’un pays à l’Union Européenne est long. Tout d’abord, il dépose sa candidature. Aucune condition n’est demandée sauf celle de respecter les principes fondamentaux (valeurs communes). Ensuite, une fois que le pays est candidat, il y a une « stratégie » de pré-adhésion où l’Union Européenne aide le pays à entreprendre des réformes politiques, économique et institutionnelles. Viennent ensuite les négociations d’adhésion. L’ouverture de celles-ci est décidée par les Conseil européen une fois que le critère politique est rempli. La Commission européenne se charge de vérifier l’application des trois autres critères. La durée des négociations dépend de la préparation du pays et de la volonté des Etats-membres.

Le dossier, lorsqu’il est terminé, est remit au Conseil pour approbation et enfin, au Parlement pour accord.

Le processus d’adhésion s’achève pour la Croatie et elle devra encore patienter quelques mois avant de pouvoir rejoindre l’Union Européenne !


Sources:

http://www.touteleurope.eu/fr/actions/construction-europeenne/elargissement/presentation/les-etapes-pour-adherer.html

http://europa.eu/legislation_summaries/enlargement/ongoing_enlargement/l14536_fr.htm

http://www.colisee.org/article.php?id_article=532

http://www.flickr.com/search/?q=drapeau%20europ%C3%A9en#page=2


Article écrit en mars 2013 par Cassandre Strugala dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.