Archive | La Belgique et l’Europe RSS feed for this section

Bruxelles, un capitale de l’Europe : le pourquoi du comment

13 Mar

Bx

Photo : www.earthinpictures.com

Siège dès 1958 de la Communauté Économique Européenne – aujourd’hui Union Européenne –  Bruxelles en est devenue une des capitales en 1997. Mais qu’est-ce qui a bien pu influencer ce choix ? Quels avantages majeurs possède donc la capitale belge sur d’autres villes européennes ?

Français, Néerlandais, Allemand; les trois langues officielles de Belgique se confondent parmi les innombrables autres langues parlées dans sa métropole, Bruxelles, ville multilingue. Et comme en Europe, cultures latines et germaniques se côtoient, la fusion de ces deux mondes en une seule ville n’est pas une qualité négligeable aux yeux de l’Union.

C’est une des capitales européennes qui comptent le moins d’habitants au mètre carré et le plus d’espaces verts. La capitale de la Belgique a également un important passé universitaire, possédant ainsi de nombreuses écoles supérieures spécialisées. C’est aussi un lieu de rassemblement international ; elle est non seulement le siège de l’OTAN, mais aussi celui de mille organisations et de deux mille sociétés internationales et elle se trouve être la troisième ville de congrès mondiale.

Bruxelles est au centre de l’Europe et le fait qu’elle soit l’un des points de passage obligé reliant plusieurs États entre eux et qu’elle se situe à la croisée des grandes voies de communication européennes contribue à confirmer sa place en tant que capitale de l’Europe aux côtés de Strasbourg et Luxembourg. Car il ne faut pas oublier que même si les Belges retiennent plus facilement Bruxelles, l’Europe compte trois capitales : Strasbourg, siège du parlement européen (pouvoir législatif), Luxembourg, siège de la cour de justice européenne (pouvoir judiciaire) et, bien sûr, Bruxelles, siège de la commission européenne (pouvoir exécutif).

Ce sont toutes ces raisons, ensemble, qui ont amené la capitale belge à acquérir ce statut européen.


Sources:

www.ulb.ac.be/ulb/presentation/bxl.html

http://www.eurosduvillage.eu/DECOUVRIR-Bruxelles-Capitale-de-l.htm

http://www.bruxelles.irisnet.be/a-propos-de-la-region/bruxelles-internationale/les-institutions-europeennes-a-bruxelles

http://www.brusselsstudies.be/medias/publications/FR_125_BruS38FR.pdf


Article écrit en mars 2013 par Coline Meulemans dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

Le prix des loyers ne cesse d’augmenter à Bruxelles… La faute à l’Europe?

13 Mar

En 1993, le compromis d’Edimbourg a choisi Bruxelles comme capitale européenne. Cette décision a apporté de nombreux avantages à la Belgique mais aussi pas mal d’inconvénients comme la hausse du prix du loyer. A cause de l’arrivée de nombreux fonctionnaires de l’Union européenne, il devient de plus en plus difficile de se trouver un logement à Bruxelles.

Bruxelles est depuis 1993 la capitale de l’Europe. Elle fut choisie car elle possédait de nombreux atouts : Bruxelles était il y a quelques années le centre de l’Europe. Depuis, cela a bien changé avec l’arrivée dans l’Union Européenne des nombreux pays de l’est (Lettonie, Lituanie, Estonie,…) mais elle garde cependant d’autres nombreuses qualités. Par exemple, le fait qu’à Bruxelles on parle plusieurs langues, ou encore que les Belges étaient depuis bien longtemps des pro-Européens.

Evidemment, ce choix a apporté de nombreux avantages à la Belgique : Bruxelles capitale de l’Europe a permis beaucoup d’échanges culturels et commerciaux avec d’autres pays de l’Union européenne ainsi que des investissements financiers.  On compte également environ 190 000 Européens vivants dans la région de Bruxelles-Capitale.

Mais là où il y a des avantages, on trouve aussi des inconvénients. Oui, le nombre d’habitants de la région Bruxelles-Capitale a augmenté avec l’arrivée des nombreux Européens, mais cela a provoqué une hausse du prix du logement. Les Bruxellois de souche ont donc été privé d’un accès et d’un choix au niveau immobilier. En effet, les eurocrates (fonctionnaires de l’Union européenne) sont venus s’installer à Bruxelles, étant donné qu’elle abrite les principales institutions européennes. Mais cette arrivée des Européens -ils sont aujourd’hui plus de 190 000 à habiter dans la capitale belge- a provoqué une augmentation du prix du loyer. Pourquoi ? Les revenus des eurocrates étant plus élevés que la moyenne de la population, cela a incité les propriétaires et les agences immobilières a augmenté leurs prix de location et de vente. Selon Century 21 : « l’augmentation est comprise entre 10 et 20%. » Il en est de même pour les étudiants bruxellois qui ne trouvent plus de « kots » tellement les prix des logements universitaires ont augmenté. Il ne faut pas non plus accuser l’Europe de tous les maux de la terre mais il est vrai qu’elle est en partie responsable de cette hausse du prix du loyer.

Il n’empêche que l’Europe, malgré les quelques inconvénients, a apporté de nombreux privilèges à Bruxelles. Elle lui a principalement apporté une notoriété qui fait d’elle une ville importante de l’Union européenne. Mais n’oublions pas, que malgré tout, elle reste notre capitale, celle des Belges, des frites et du chocolat !


Sources:

www.e-ris.ac.be/?p=2252   
http://e-ris.ulb.ac.be/?p=2599 

http://www.blbe.be/fr/qui-sont-ils%C2%A0


Article écrit en mars 2013 par Flore Flandre dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Les belges sont-ils tous d’origine belge ?

12 Mar

immigration

Image : Souhaïla Taraha

En 10 ans, la Belgique a connu une arrivée d’un demi-million d’immigrants de différentes origines. Ce qui représente 4,5% de la population belge.

A partir de la première guerre mondiale, notre pays a accueilli des étrangers car les mines de charbons avaient besoin de main d’œuvre. En 1870, on dénombre seulement 170 000 étrangers en Belgique, soit 2,8% de la population. 20 ans plus tard, la Belgique compte 3% d’étrangers venant des pays frontaliers (France, Pays-Bas, Allemagne, Luxembourg). Bruxelles-Capitale compte 16% d’étrangers en 1970. Le gouvernement met en place une politique encourageant l’immigration familial et le regroupement familial.

Près de la moitié d’immigrants ne font pas partie de l’Union Européenne et en 20 ans, 800 000 étrangers (européens et non européens) ont eu la nationalité belge.

La plupart des immigrants viennent de l’Union Européenne. 40% de ces européens retournent vivre dans leur pays d’origine. Parmi ces immigrants, ils sont 800 000 étrangers a avoir acquis la nationalité belge depuis que la loi a été assouplie en 1985. Au moins un quart de la population a un ou deux parents étrangers.

D’après une étude Eurostat, la population belge d’origine étrangère représentera entre 30 à 50% de la population belge d’ici 2060.


Sources:

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/737880/la-belgique-terre-de-migration.html

http://www.express.be/joker/fr/world/la-belgique-est-devenue-une-nation-dimmigrants-un-quart-de-la-population-est-dorigine-etrangere/168159.htm


Article écrit en mars 2013 par Souhaïla Taraha dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.