Archive | Fonctionnement RSS feed for this section

Bruxelles, capitale de l’U.E

19 Mar

Une ville au centre de l’Union, accessible à tous, multiculturelle évidemment…

Il s’agit de Bruxelles.

Pourquoi ce choix ?

Avant de devenir LA capitale, Bruxelles a d’abord été le siège provisoire de l’économie européenne en 1958. C’est en 1993, juste après le compromis d’Édimbourg, que Bruxelles devint le chef lieu officiel de l’union. À cette époque l’Union européenne comptait 15 états membres. Le territoire européen s’étendait de la Finlande jusqu’à la Grèce en passant par le Royaume-Uni.

Bruxelles avait donc une position centrale et était facilement accessible. Le fait que la Belgique était un petit pays avec peu d’influence et que Bruxelles était une ville multiculturelle où la mixité sociale et linguistique était présente, pesait aussi dans la balance des « pour ». Toutes ces qualités faisaient d’elle une capitale idéale pour l’Europe.

Bien sûr, tout ça est encore valable aujourd’hui, pour preuve, malgré que l’union se soit fortement agrandie, Bruxelles est toujours capitale.

Les conséquences :

Le choix de Bruxelles, capitale de l’union a des conséquences sur notre petit pays. L’ arrivée de fonctionnaires européens ayant un bon salaire a fait augmenter les loyers de notre capitale.

Un autre inconvénient est que Bruxelles est associée aux décisions impopulaires prises par l’union ! Par contre, des emplois ont été créés (bâtiments, employés…) ce qui est un « plus » pour l’économie. Et le titre de capitale donne une image prestigieuse de la Belgique.

Bruxelles capitale pour toujours ?

Strasbourg qui accueille aussi le parlement et Luxembourg qui accueille la commission, possèdent-elles aussi les qualités requises pour devenir capitale de l’union européenne. Ces deux villes sont en concurrence permanente pour remporter le titre de capitale de l’Europe.

Mais pour le moment Bruxelles ne s’est pas encore fait détrôner !


Sources:

www.jeunes-journalistes.net
www.brusselsstudies.be
www.wikipédia.fr


Article écrit en mars 2013 par Lina Bankajoua dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

La P.A.C. serre sa ceinture

19 Mar

La politique agricole commune (PAC) est une politique économique établie pour tous les états appartenant à l’Union européenne (UE). Elle consiste à réduire le prix des produits agricoles en payant les producteurs avec les ressources du budget annuel de l’UE. Mais l’évolution problématique du monde agricole fait évoluer la vision politique de l’agriculture, entraînant la création de nouvelles réformes tenant compte de l’environnement et de l’économie.

Créée en 1962, peu après la guerre, la PAC avait pour but d’offrir aux citoyens européens des produits en abondance et à un prix raisonnable, tout en garantissant aux agriculteurs un salaire équitable. Mais en 1984, le résultat de ces mesures politique fut une production excessive de produits agricoles. Le surplus était stocké, créant les fameuses « montagnes de denrées alimentaires » qui étaient écoulées tant bien que mal. Vous souvenez-vous du beurre de Noël et des camions déversant des tomates sur les routes ? Dans les années 80 et 90, la PAC a visé à réduire les quantités de production pour éviter les surplus comme par exemple pour le lait en1983. Par ailleurs la PAC a aidé les agriculteurs à diversifier leurs activités, à restructurer leurs exploitations pour augmenter leurs marges bénéficiaires.

En 1992, la priorité n’est plus d’aider le marché, mais les producteurs. La PAC vise le respect de l’environnement et du consommateur selon la réforme « Mac Sharry ». En 2003, elle finance les producteurs afin d’améliorer leur mode de vie, mais à condition qu’ils prennent soin de leurs terres, de la sécurité alimentaire et du bien-être de leurs animaux. De nouvelles réformes arrivent en 2011 visant à lutter contre le changement climatique, à stimuler l’innovation, à rendre le secteur agricole plus compétitif et à maintenir un maximum d’emplois dans le secteur et le développement dans les zones rurales.

De plus, le budget de la PAC a été limité et sera strictement contrôlé pour éviter les dérives de dépenses européennes. Le budget européen accordé à la PAC s’élève à 55 milliards d’euros par an. Cela représente 40% du budget communautaire total alors qu’auparavant le budget dépassait parfois 65%. Une partie du financement de ce fond communautaire vient des impôts que les citoyens européens paient, en moyenne 2 euros par personne, et revient donc aux agriculteurs à condition qu’ils respectent les réformes écologiques. La subvention est réduite le plus possible, incitant les producteurs à prendre des initiatives (tourisme, diversité des productions,…) afin de limiter la production alimentaire et de la rendre plus accessible aux consommateurs. Les denrées alimentaires sont-elles moins chères aujourd’hui ?

En1962, les citoyens dépensaient en moyenne deux fois plus de leur revenu mensuel qu’aujourd’hui en produits agricoles. Les agriculteurs garantissent des quantités de denrées alimentaires proportionnelles aux besoins des consommateurs.

Aujourd’hui, l’Europe vise à maintenir un minimum de subventions, car sans cela, l’agriculture européenne risque de disparaître et avec elle 14 millions d’agriculteurs et 4 autres millions de personnes travaillant de près ou de loin pour le secteur alimentaire.


Sources:

http://ec.europa.eu/agriculture/index_fr.htm

La Politique agricole commune : Un partenariat entre l’Europe et les agriculteurs. Commission européenne, DG Agriculture et développement rural, Bruxelles ; 2012, 16p. (+illu). B/VI/CEEU/225

La Politique agricole commune expliquée. Commission européenne, Direction générale de l’agriculture, Bruxelles-Luxembourg; 2004, 36p. (+gh). B/VI/CEEU/138


Article écrit en mars 2013 par Lucile Migisha dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Un pas de plus vers l’intégration européenne

19 Mar

Ce vendredi 15 février, le Conseil européen a donné son feu vert à la Croatie pour son entrée dans l’Union Européenne. Mais qu’est ce que l’Union Européenne ? Quel est son rôle dans le monde ?

Avec l’approbation des 27 pays de l’UE, la Croatie va rentrer dans l’Union Européenne après plusieurs années de guerre d’indépendance. Après la Slovénie (en 2004), la Croatie est la deuxième ancienne république yougoslave à faire son entrée dans celle-ci. Mais qu’est ce que l’Union Européenne? C’est au 15eme siècle que cette Union a commencé à se former petit à petit. Elle est aujourd’hui est la première puissance économique mondiale ; elle s’étend sur 4 376 780 km2 et compte 400 millions d’habitants.

Ce sont principalement pour des raisons économiques que ces pays se sont regroupés. Ils peuvent également développer des marchandises entre eux, trouver des solutions en cas de guerre ou encore s’entraider en cas de difficultés rencontrées, exemple : guerres, problèmes financiers,… Mais le but premier de ce regroupement est de maintenir la paix et la sécurité en Europe. Pour ce, chaque pays a dû signer le Traité de Rome. Il ya eut plusieurs autres traités comme l’Acte unique européen en 1986, le Traité de Maastricht en 1992, le Traité d’Amsterdam en 1997 et enfin, récemment, le Traité de Lisbonne en 2007.


Sources:

Le soir

www.jedesssine.be

www.eupol-rdc.be

www.wikipédia.org


Article écrit en mars 2013 par Nora Khouani dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

L’union fait la force

19 Mar

Chapeau : Parlons de pourquoi l’Europe a été créée et quand, du fonctionnement de l’Union européenne et son but.

L’Union européenne a été construite pour des raisons économiques. L’Union européenne a aussi pour but d’instaurer la paix, pas seulement dans l’union, mais dans le monde et depuis plus d’un demi-siècle la paix gouverne, mais l’Europe a d’autres buts. Par exemple, elle permet de mettre en avant les droits humains, mais pas seulement dans l’Union européenne, mais dans le monde entier cela est l’un de ses premiers principes.

L’Union européenne est un partenariat tant politique qu’économique réunissant 27pays européens. Cette union est née juste après la Seconde Guerre mondiale en 1958. Les premiers membres étaient l’Allemagne, la Belgique, la France, les Pays-Bas, le Luxembourg, et l’Italie. Pour élaborer la législation en Europe trois institutions sont importantes

-le parlement européen composé de députés élus pour représentés les citoyens européens

-le conseil de l’Union européenne

Qui représente les gouvernements des états membres, et enfin la commission européenne qui représente toute l’Union européenne et ses intérêts. Avec ces trois institutions qui pour la législation et les politiques utilisent la procédure législative ordinaire appelée aussi codécision. Les propositions  de législations sont adoptées par le parlement, mais aussi le conseil en suite lorsqu’elles sont adoptées elle son instauré par les états membres et la ce omission. Si nous arrêtons ou diminuons les voitures, les avions, les bateaux… Nous irons beaucoup mieux.


Sources:

http://europa.eu/about-eu/index_fr.htm

http://ec.europa.eu/languages/languages-of-europe/eu-languages_fr.htm

http://sortiraalger.com/event/concours-decriture-prix-nobel-de-la-paix-2012-a-lunion-europeenne/


Article écrit en mars 2013 par Youssef dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Pourquoi la population européenne augmente ?

19 Mar

En Europe depuis 1960, les deux causes principales de l’augmentation de la population sont l’augmentation naturelle, mais également l’immigration.

L’évolution de la population en un demi-siècle.

En 1960, le nombre d’habitants de l’Union européenne était de 402,6 millions et on constate qu’en 2011 la population a augmenté d’un peu près 100 millions d’unités, celle-ci étant estimée à 502,2 millions d’habitants.

En 2010, 36,8 % de cette hausse de la population est due à l’augmentation naturelle c’est-à-dire la différence positive entre les naissances et les décès. En 63,2 % est la conséquence de l’immigration.

C’est depuis les années 1992 que l’immigration contribue davantage à la croissance totale de l’augmentation naturelle de la population. En 2003 la part de l’immigration atteignait 95,1 %. Après cette date la part de l’immigration s’est un peu réduite et la proportion de l’augmentation naturelle a augmenté.

Cette évolution varie d’un pays à l’autre.

En 2011 l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l’Italie représentaient la moitié de la population de l’Union européenne. L’Allemagne est le pays le plus peuplé, suivie de la France, du Royaume-Uni, l’Italie. La France, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l’Irlande se sont démarqués des autres pays, car leur population a augmenté de manière naturelle. Par contre, depuis 2006, en Suède et en Belgique on constate qu’il y a une augmentation de la population supérieure à celle de la France, mais cela n’est pas dû à l’augmentation naturelle, mais bien à l’immigration.

D’où viennent les immigrants ?

La plupart des immigrants viennent d’Asie par exemple : L’Inde, la Chine, d’Afrique par exemple : Le Maroc et d’Amérique latine. En France la trois pays principaux d’origine des immigrés sont : l’Algérie, le Portugal et le Maroc.

La population générale de l’Union européenne a fortement augmenté en un demi-siècle. Mais cette augmentation n’est pas repartie de façon équilibrée entre les différents pays. De plus, cette fluctuation de la population est fortement influencée par l’immigration.


Sources:

Http://epp.eurostat.ec.europa.eu//statistics_explained/index.php/Population_and_population_change_statistics/fr

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=T12F031

http://lewebpedagogique.com/memoireimmigration/2010/12/12/les-immigres-en-europe/

http://www.shutterstock.com/pic.mhtml?id=95436487


Article écrit en mars 2013 par Lynna Boucher  dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.