Archive | Non-classés RSS feed for this section
25 Mar

Chers internautes, sympathisants, utilisateurs, enseignants, citoyens,…

Voilà plus de dix ans qu’Espace-Citoyen, semaine après semaine, est à vos côtés pour offrir aux jeunes des outils et des clés de compréhension de la société avec un objectif : leur permettre de devenir progressivement des citoyens à part entière, conscients des enjeux auxquels ils auront à faire face et des responsabilités qu’ils auront à assumer.

Dans cette démarche au cours de laquelle il sera vu octroyer, en 2001 et en 2005, le prix du meilleur site internet consacré à la citoyenneté, Espace-Citoyen a bénéficié, depuis 2002, du soutien des Ministres du Gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles successivement en charge de l’enseignement sous la forme d’un budget annuel qui n’a pu être dégagé en 2012. Et il est désormais évident que tel sera également le cas en 2013.

L’asbl Gouvernance & Démocratie Conseils qui assure le pilotage d’Espace-Citoyen ne disposant pas des ressources propres nécessaires au financement de l’équipe d’animation du site, celui-ci devra être mis en veille dans les prochaines semaines en attendant qu’une solution appropriée puisse être trouvée à sa relance.

Parmi les pistes de solution qui nous ont été suggérées pour poursuivre l’aventure et continuer à tirer parti de l’expérience et de la documentation accumulées au cours de ces années, il y a, par exemple, la poursuite de l’animation du site sur base de contributions volontaires émanant de la communauté des utilisateurs. Ou encore l’appel à une contribution financière annuelle qui permettrait de maintenir en place une équipe d’animation. Ou encore la combinaison de ces deux mesures, etc.

Si vous êtes convaincus de l’apport d’Espace-Citoyen dans la réalisation de l’objectif qu’il s’était fixé, nous vous invitons à réagir à ces suggestions et/ou à nous faire part de vos idées pour que ce projet puisse, avec le soutien de la communauté de ses utilisateurs, prendre le dessus sur les restrictions budgétaires. N’hésitez donc pas à nous adresser vos avis, suggestions, encouragements à contact@espace-citoyen.be ou, si vous en avez les moyens, votre soutien financier sur le compte de l’asbl : BE12 0013 6136 5492 (BIC/SWIFT : GEBABEBB) avec pour objet « SOS Espace-Citoyen ». Nous ne bénéficions malheureusement pas du statut d’exonération fiscale.

Merci déjà.

« Citoyennement » vôtre,

L’équipe d’Espace Citoyen.

Pour en savoir plus sur notre démarche :
[issuu layout=http%3A%2F%2Fskin.issuu.com%2Fv%2Flight%2Flayout.xml showflipbtn=true documentid=130312151200-2900cef40e544a059fceee84b51e2465 docname=rapport_espace_citoyen-mail username=espace-citoyen loadinginfotext=Espace-Citoyen.be showhtmllink=true tag=asbl width=420 height=297 unit=px]

Berlusconi « les paillète » contre Monti « le morne » : l’Italie hantée par la « dolce Vita » peut-elle faire face à la réalité ?

13 Mar

Le weekend du 24 et 25 février 2013, l’Italie a du faire un choix pour son avenir. Elle pouvait soit voter pour Berlusconi le rigolo, le bouffon et choisir le déni de la réalité soit choisir Monti et son avenir peu riant.

L’Italie fait face en ce moment à une grave crise économique. Si le reste de l’Europe est aussi touché par la crise, l’Italie est plus mal en point que bien d’autres pays. Évidemment, elle n’est pas encore au niveau de crise de la Grèce qui a vécu trop longtemps au-dessus de ses moyens et qui aujourd’hui n’arrive plus à rembourser ses dettes. L’Europe ne peut pas se permettre un autre pays dans la même situation que la Grèce, sans compter l’Espagne et le Portugal, et c’est ce weekend que l’Italie décide si elle fait face ou si elle se voile la face.

La situation de l’Italie aujourd’hui est le résultat de la période Berlusconi. De 1994 à 2011, c’était l’homme fort d’Italie et par intermittence, il a été longtemps au pouvoir pendant ces années.

La personnalité de l’homme est attachante. Il est sympathique. Il a toujours une bonne blague. Il est extraverti et n’a pas peur d’envoyer ses opposants sur les roses. Il est rempli de contradictions mais les assumes. Il dit quelques choses mais fait son contraire et en plus lorsqu’on le lui fait remarquer, il en rigole. Il va voir le pape, se prétend catholique mais organise des fêtes érotiques. Les fameuses « Bunga Bunga ». Berlusconi est un sympathique opportuniste qui dit toujours ce que l’autre veut entendre en sachant qu’il dispose d’une couverture médiatique très importante car il contrôle les plus grand média d’Italie. Avec Berlusconi, l’Italie a des problèmes mais rien de grave. La Dolce Vita peut continuer.

Avec Monti, le technocrate, le froid, le morne, c’est tout autre chose. Sa personnalité n’inspire pas la sympathie. Il ne jongle pas avec les médias comme le ferait son opposant. Il annonce que la situation est grave et qu’il va falloir faire des sacrifices pour y arriver. Que la vie va être plus dure encore qu’elle ne l’est aujourd’hui et pourtant, la vie en Italie est déjà dure. 36% des jeunes sont au chômage contre 18% chez nous et 10% au Pays-Bas, pas de salaire minimum ou alors par secteur, le taux de pauvreté est de 6.9% alors que le nôtre est de 4.1% (40% du salaire moyen).

Avec ses deux extrêmes, l’Italie a le choix entre une dernière fête flamboyante avant de mourir ou un cachot humide où le pain sera sec et peu fourni avant d’avoir peut-être des jours meilleurs. Les italiens se demandent s’ils doivent payer pour ceux qui se sont enrichit pendant les périodes fastes sans qu’eux en reçoivent vraiment les fruits. L’Italie est le 10ième pays au monde en ce qui concerne le nombre de millionnaires et pourtant l’Italie court à la banqueroute.


Sources:

http://www.lesoir.be/135602/article/debats/2012-12-10/11h02-%C2%AB-l-italie-vaut-mieux-qu-un-berlusconi-%C2%BB

http://www.lesoir.be/187490/article/debats/editos/2013-02-11/italie-un-choix-en-somme-très-simple

http://www.touteleurope.eu/fr/actions/social/emploi-protection-sociale/presentation/comparatif-le-taux-de-chomage-des-jeunes-dans-l-ue.html

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/dans-quels-pays-trouve-t-on-le-plus-de-vrais-millionnaires_305817.html?p=10#main

 


Article écrit en mars 2013 par Vernaeve Eléonore dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.