Archive | Les rhétos 2011 de Sainte-Marie Jambes RSS feed for this section

Facebook : l’antichambre des no-lifes

25 Mai

Au commencement facebook avait été fondé par Mark Zuckerberg, un étudiant d’Harvard afin de faciliter les échanges avec ses amis. Facebook entrait dans l’histoire de la révolution informatique en 2006 et ce, partout dans le monde. Seul hic, le réseau virtuel qui permettait à l’origine aux personnes inscrites de retrouver des amis, prenait une toute autre tournure …

Facebook jusqu’à nos jours

A l’heure actuelle, nous pouvons très aisément démontrer que facebook (ou plus communément appelé par les jeunes : « fesse de bouque ») a totalement dépassé son but initial : en plus de retrouver d’anciens amis, camarades de classe, … Il est possible de créer en un clic sa propre liste d’amis ou encore d’appartenir à un groupe pour la plus part, bien inutile mais « tellement drôle ». Et pour encore plus de nouveauté, il est désormais possible d’accepter ou non des inconnus, d’avoir accès à de nouvelles applications comme des jeux, des testes, … Facebook est polyvalent certes, mais jusqu’où sera-t-il assez fou pour mener ses internautes?

Facebook, un problème ? Jamais !

Ce réseau social n’a pas que des bons côtés, il est aussi un nid à soucis pour ses utilisateurs. En effet, celui-ci aura causé beaucoup de tord aux imprudents qui témoignent de la perversité de ce site. Le journal français « Le Figaro » publiait le 20 octobre 2008, un article qui expliquait qu’un homme avait tué sa femme parce qu’elle se présentait sur facebook comme célibataire … Voilà un parfait exemple qui montre que ce réseau social peut être aussi un outil d’espionnage dangereux. Ou prenons encore comme exemple cette femme qui s’est fait renvoyer de son travail parce que son patron l’avait vu sur le site alors qu’elle prétendait être malade …

Qu’on le veuille ou non, ce site devient de plus en plus dangereux pour notre société : il pose problème dans les couples (jalousie,…), dans le monde du travail, dans le milieu familial, au niveau scolaire, etc.

Facebook est en voie de développement. Demain, à quoi servira-t-il ? A  surveiller nos dépenses d’argent ? A contrôler nos vies amoureuses ? … Ce site devait être un univers ou seul des proches pouvaient parler entre eux. Or maintenant, c’est une porte ouverte au monde entier, ouverte à tout danger. Ne devrions-nous pas nous posez la question du « comment gérer au mieux notre profil facebook sans être la proie des autres ? ».


Sources :

http://www.facebook-danger.com/old/a-cause-de-facebook-temoignages.html

http://www.rtlinfo.be/archive/info/magazine/_internet-high-tech/facebook-twitter.html

http://www.metrofrance.com/fr/article/2007/07/24/16/5446-38/ Belgique, consulté le 24 mars 2011


Article rédigé par M. Mignon et J. Arnould

Publicités

Les rhétos 2011 de Sainte-Marie Jambes

27 Avr

La téléréalité tue

27 Avr

L’audience des téléréalités est en augmentation surtout face à des choses choquante. Mais jusqu’où la téléréalité va-t-elle aller? N’aura-t-elle pas de limite pour augmenter son audience?

Que devient la téléréalité?

N’est-elle pas de plus en plus osée? Donc de moins en moins sans gêne… Mais jusqu’où est-elle prête à aller? C’est simple, elle est prête à tout pour faire de l’audience! Il y a quelques années, une fausse téléréalité a été mise en place pour observer le comportement des téléspectateurs, dans le cadre d’un vote pour décider qui va mourir ou vivre. Cela ne les a nullement gêner de voter. Imaginez un instant que des millions de gens auraient eu sur la conscience la mort de quelqu’un.

Qu’est-ce qui nous pousse à regarder les téléréalités actuelles?

Le voyeurisme et pour nous rassurer de voir des personnes ordinaires avec une vie proche de la nôtre. Tout le monde a les mêmes problèmes: l’amour, l’argent, … De plus, vu qu’on suit leur quotidien, on les connaît, on a l’impression d’avoir pour un temps des amis, qu’on peut ou pas zapper au gré de nos envies, ce qui ne marche pas avec les vrais. N’est-ce pas super? Actuellement, les téléréalités enferment des personnes choisies par un jury pour les suivre au quotidien.

Comment faire partie d’une téléréalité?

Il semble que c’est assez simple, il faut être exhibitionniste. Car il n’y a pas de secret là dedans, on étale votre vie privée, votre vie sexuelle à des millions de personnes. Ils ne faut pas être pudique, c’est simple, ceux qui le sont, sont tout simplement rejetés. Et après? Ça continue car des caméras, il y en a partout dans votre chambre, dans les douches, on peut donc vous voir faire l’amour. D’ailleurs, c’est ce que les téléspectateurs adorent, les choses qui choquent, qui bouleversent!

Ne faut-il pas les arrêter?

Ce qui pousse les téléspectateurs à regarder la téléréalité est le voyeurisme et le fait de se rassurer au niveau de sa vie, qu’elle n’est pas si banale que ça au final. Mais de l’autre côté de l’écran, ceux qui sont filmés doivent être exhibitionnistes, ceux qui ne le sont pas, sont simplement rejetés. Par exemple, dans l’île de la tentation, deux personnes qui font l’amour dans la piscine.


Sources :

1)   Serge Beaucher, la télé-réalité: Vérité? Mensonge?, http://www.scom.ulaval.ca/contact/hiver04/telerealite.html
2)   Téléréalité, http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9r%C3%A9alit%C3%A9
3)   Le cour de psychologie de Mme Blanjean


Article réalisé en mars 2011 par Laetitia Pety dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

La mort d’une actrice tant aimée

4 Avr

« Grande dame »du cinéma français et du théâtre, Annie Girardot s’est éteinte ce 28 février 2011 à l’âge de 79 ans, des suites de la maladie d’Alzheimer, dont elle était le symbole.

Elle a un parcours cinématographique et théâtrale impressionnant. Elle a reçu trois Césars et deux Molière, pour des rôles « forts » mettant en avant la femme et le féminisme, nous retiendrons « Docteur Françoise Gailland » au cinéma et « Madame Marguerite » pour le théâtre.

Sa voix particulière, son parlé spontané feront d’elle, durant les années 70, une actrice exceptionnelle. Son chemin a croisé de grands metteurs en scène: Lelouch, Visconti, … ainsi que de grands acteurs comme Gabin, Delon,…

Durant les années 80, Annie interprètera encore quelques rôles marquants avant de disparaitre du grand écran. Elle refera quelques apparitions en 1995 dans les « Misérables » puis en 2001 et dans « Boxes » en 2007.

Atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis 2006, elle ne se souvenait plus de sa vie d’actrice. Son dernier grand rôle, elle le jouera en 2008 dans un documentaire, qui lui était consacré et où elle évoquait sa maladie.

Le cinéma Français est de nouveau orphelin d’une des actrices les plus appréciées de toutes, malgré une longue absence. Encore des éclats de rire mais une grande gueule qui disparaît.


Sources :

L’express.fr consulté 28 février

« Telepro » de fin février.

lalibre.be


Article réalisé en février 2011 par  Sarah Charles dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Quelles fouines ces paparazzis !

4 Avr

La presse people est une des plus vendues dans le monde, comment travaillent ces paparazzis? Qui sont ces personnes? Pourquoi exagèrent ils?


Ce sont des journalistes photographes qui traquent dans le monde entier les stars, ils travaillent jours et nuits. Ils agissent à l’insu des stars et à celui de leur argent. Ils vendent leurs informations aux magazines les plus offrants, voilà pourquoi ils sont prêts à tout pour avoir du sensationnel, de l’inédit, du grand scandale!

Seulement beaucoup de stars se plaignent du non respect de leur vie privée. Ils travaillent de trois manières : les photos volées, les fausses photos et les arrangements.

Les photos volées :  ils fouillent dans les poubelles, se déguisent…

Les fausses photos-volées, les stars deviennent complices avec le magazine et font croire aux lecteurs des histoires d’amours, des mariages, …

Les Arrangements, stars et magazines font des arrangements à l’amiable pour des interviews … Les paparazzis ne possèdent donc pas de morale, d’éthique, ils ne cherchent pas à savoir la vérité, ils ne font pas la différence entre le bien et le mal, il ne respectent pas la vie privée. Mais ces magazines ne regardent pas à cela car ils gagnent tellement d’argent avec leurs magazines, qu’un procès ne leur coûte “rien”.

On voit bien qu’il ne faut pas croire tout ce qu’on lit car tout peut être arrangé (plus de 30 % des histoires sont inventées et trafiquées de star à magazine). Il faut donc faire attention à ce qu’on lit, toujours se demander si c’est vrai, faire la part des choses car on serait capable de gober n’importe quoi.


Sources :

http://tecfa.unige.ch/perso/lombardf/calvin/TM/04/bernasconi-pasteur

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paparazzi

http://projet-paparazzi.1fr1.net


Article publié en février 2011 par Loïc Debatty dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.