L’Iphone 5, un marqueur social ?

14 Nov

Photo thejanehorton CC BY-NC 2.0

Ah, 21 septembre 2012, une date comme une autre pour le commun des mortels, un jour plus qu’attendu par les « Apple addict ». Un jour qui leur coutera aux environs de 689 €. Voilà qui fait déjà cher pour un appareil futile qui ne respecte ni les consommateurs, ni les ouvriers, ni l’environnement. Ne trouvez-vous pas ?

Un profil plus fin ! Voilà la seule innovation apportée au nouvel iPhone par rapport à son prédécesseur. Bien sûr, malgré cela, Apple a trouvé le moyen de pousser à la consommation. En effet, le chargeur de l’iPhone 5 est différent, ce qui le rend incompatible avec plusieurs autres millions d’appareils des générations précédentes et oblige le consommateur à renouveler ses équipements.

De plus, Apple dote ses appareils d’une durée de vie limitée en programmant leur obsolescence. Quelques exemples ? Il n’y a plus de possibilité de mettre à jour le système d’exploitation des modèles plus anciens, les pièces détachées changent à chaque génération et la batterie est indémontable tout comme le reste de l’iPhone lui-même.

La condition ouvrière fait également tache dans l’industrie d’Apple… Les éléments qui composent l’iPhone 5 sont fabriqués par Foxconn en Chine, patrie des droits de l’homme, dans une usine qui ne connait pas le repos et où il est coutume de travailler 60 heures hebdomadaires pour un salaire de misère. Selon le quotidien Libération, 18 salariés de l’usine se seraient jetés du haut de leur dortoir en l’espace de moins d’un an. Les employés de l’usine fléchissent devant la pression et l’humiliation que leurs gardes et contremaîtres leur font subir. Une émeute de 2000 employés a, par exemple, été réprimée par 5000 policiers trois jours après la sortie du dernier iPhone dans une usine de Taiyuan. Apple ne semble pas s’en soucier et joue la carte de la cécité.

Nous l’avons mentionné plus haut, Apple encourage à plus de consommation et ne nous permet pas de garder ses produits longtemps. Ce comportement est irresponsable et suicidaire, quand on sait qu’aujourd’hui qu’il est urgent de préserver notre planète. L’impact carbone de l’iPhone 5 est de 57 kg par unité produite, soit 73 % de plus que son dernier modèle. De plus, les métaux qui composent le téléphone se font de plus en plus rares et leur exploitation dans le tiers-monde n’est pas sans conséquences sociales et environnementales. Une fois jetées, les toxiques carcasses d’iPhone rejoindront le tiers-monde où ils seront entassés en plein air et pollueront eaux et sols. Troquer son ancien téléphone contre un iPhone, c’est du gaspillage de ressources et un crime contre Mère Nature!

En ces temps de crise économique a-t-on vraiment de l’argent à consacrer pour des futilités ? L’iPhone 5 n’est pas une nécessité. Certains l’achètent pourtant, correspondant ainsi à une certaine image, celle de personnes jeunes, curieuses, novatrices et évidemment, plutôt à l’aise financièrement… En économie, ce comportement porte un nom : consommation ostentatoire. Ici, encore une fois, il s’agit d’un gaspillage de richesse. En achetant un iPhone, quelle image montrez-vous ? Celle d’un important homme d’affaire occupé ou plutôt celle d’une personne qui s’est stupidement laissée berner par la publicité ?

Réfléchissez à deux fois avant d’acheter l’iPhone 5… Think different !


Sources :

Photo thejanehorton CC BY-NC 2.0


Éditorial écrit en novembre 2012 par Noémie Marten, Quentin Malhaise et Daniel Coron, élèves de 6ème du Collège Notre-Dame de Bon Secours de Binche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :