Les ours cherchent-ils une dernière pièce de glace ?

20 Sep

Photo solylunafamilia CC BY-NC 2.0

La glace réagit beaucoup plus rapidement qu’on ne le pensait. Une étude dans le magazine scientifique prestigieux Science montre qu’un changement de température affecte immédiatement les calottes glaciaires.

Un professeur de Cambridge très connu, Peter Wadhams, a comparé les glaces de 1966 et 1970 et sa conclusion était qu’elles étaient 40% plus minces qu’en 1966. D’après ses calculs, il reste 4 ans avant que la glace en Antarctique disparaisse. Des magazines scientifiques, de Mark Serreze, confirment cela.

Cette année, dans l’Arctique, on a constaté un record de la glace fondue. Selon l’université de Colorado, 70.000 km2 de calotte glaciaire ont fondu. Soit, plus que le dernier record et il y en autre d’autres.

A cause de la fonte de la glace, des animaux comme les pingouins, les ours blancs, ont aussi des problèmes pour survivre.

Si  nous ne faisons rien, nous allons avoir des problèmes. Le changement climatique constitue donc un défi majeur et sans cesse croissant pour l’Arctique et l’ensemble de la planète. Ses implications seront particulièrement lourdes pour les générations futures qui devront faire face aux conséquences des actions menées actuellement, ou à leur absence.


Sources :


Article rédigé par Sebastian Bloemperk du Koninklijk Atheneum en septembre 2012 dans le cadre du projet Jeunes Journalistes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :