Baleine à la mer !

20 Sep

 

Photo Giåm CC BY-NC 2.0

La baleine bleue est la plus grande espèce vivante sur notre planète. Même si son corps robuste écraserait facilement une trentaine d’êtres humains, ce sont pourtant ces humains qui pourraient justement causer sa perte. Réchauffement climatique, transport marin et effondrement de la biodiversité sont les raisons principales de l’extinction de cet animal magnifique.

Il y a donc plusieurs raisons pour cette baisse drastique de la population du plus grand mammifère du monde.

La première raison est la plus inquiétante. Le krill, principal aliment de la baleine, est en voie de disparition dans les mers de l’Antarctique. Ceci cause bien évidemment un déséquilibre majeur dans la chaine alimentaire. Les baleines, qui n’arrivent plus à se nourrir à leur faim dans leur environnement naturel, sont obligés de faire d’énormes efforts pour rejoindre l’océan Indien où le krill est encore bien présent. Le fait que beaucoup de baleine bleues on été observées le long des îles longeant le continent Indien ces dernières années, ne peut donc pas étonner.

Autre cause de la disparition de ces mammifères marins :  les endommagement naturels et aussi les attaques directes sur ce Géant des mers : la chasse. Les humains chassent les baleines essentiellement pour des produits commerciaux (l’huile de baleine). Pour les Inuits, la baleine est tout simplement une grande source de protéine. De nos jours, la chasse à la baleine est interdite dans la plupart des pays. Mais, comme souvent, certain pays (Japon, Norvège, Islande) n’ont toujours pas instauré cette interdiction nécessaire pour préserver l’existence de la reine des océans.

Cette regrettable nouvelle ne laisse pas les écologistes indifférents. Dans tous les points cardinaux du monde des organisations mettent en place une stratégie pour combattre les « assassins animaliers ». La plus connue d’entre elles est l’organisation extrémiste « Sea Sephard » . Celle-ci a des méthodes plutôt « rude, mais efficace » comme le décrit le représentant du groupe, Paul Watson.

Personne n’aimerait voir ces magnifiques animaux s’éteindre à jamais. C’est pourquoi il est nécessaire de se conscientiser sur son état. Car un monde sans baleines… nous n’en voulons pas.


Sources :

  • Photo Giåm CC BY-NC 2.0

Article rédigé par Joaquim Lietaer du Koninklijk Atheneum en septembre 2012 dans le cadre du projet Jeunes Journalistes.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :