Quand le printemps rime avec changement…

10 Mai

De l’hiver au printemps, les agriculteurs font face à beaucoup de changements.Pour passer de l’hiver au printemps, il ne suffit pas de passer de l’heure d’hiver à l’heure d’été, surtout pour un fermier qui voit ses tâches quotidiennes changer.

Une ferme mixte (bétail + culture) belge se  trouve  à  Heyd, dans la région de Durbuy, est tenue par un homme avec ses deux fils. La particularité de leur ferme est qu’ils ne traient pas leurs bétails. Ils ont une centaine de vaches et les nourrissent pour en faire de la viande. Ils font aussi de l’élevage des taureaux qu’ils vendent après les avoir élevés, à des fermiers qui en ont besoin. Ils n’élèvent une seule race de vache : La race Blanc-Bleu.

En hiver, les tâches sont moins importantes, car, avec le froid, on ne peut pas travailler dans les champs, ni sortir le bétail. Cependant, c’est la bonne saison pour récolter le  fumier et le répandre sur les terres de culture pour les fertiliser. Le trop plein doit ensuite être évacué vers un dépôt. Il y a aussi tous les soins quotidiens des animaux : il faut les nourrir, nettoyer leurs enclos ou leurs étables…De plus, c’est en hiver que généralement leurs vaches mettent bas. Lors de grands froids, les fermiers doivent protéger les animaux plus sensibles. Et doivent parfois dégeler quelques canalisations.

Au printemps, une des premières tâches à effectuer, est de faire toutes les  réparations dans la ferme  (clôtures, toitures, enclos, attelage…). Pour les champs, il faut les labourer, semer les légumes et répandre les engrais.

Pour les prés, il faut enlever les taupinières et vérifier les clôtures pour que le bétail puisse progressivement sortir dehors. Les animaux ont besoin de soins aussi : il faut tondre les moutons, entretenir les sabots des chevaux, des vaches et des chèvres. Le printemps, c’est le retour des tracteurs avec leurs grands attelages qui vont travailler dans les champs, le renouvellement des périodes des semailles et la reprise des marchés fermiers.

Après le printemps viendra l’été, ensuite l’automne puis l’hiver et le cycle recommencera…Le métier de fermier n’est pas facile car il demande de s’adapter a toutes les situations de la vie et particulièrement au changement de saison.


Sources :

Article réalisé sur base d’une rencontre avec Monsieur Gerard et son fils.


Article réalisé en avril 2012 par  Emile Warnyde l’Athénée Royal Paul Delvaux (Lauzelle), dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :