L’agriculture biologique peut-elle nourrir le monde entier ?

10 Mai

L’agriculture biologique est un « mode d’agriculture qui se caractérise principalement par son refus d’utiliser des produits « chimiques» et qui cherche à renouer avec des pratiques traditionnelles ».

Comment est-ce possible que manger bio soit plus cher que de manger des légumes transformées et traitées industriellement ? Est-ce que cultiver comme nos ancêtres, sans pesticides ni engrais synthétiques est alors plus cher ? Il semblerait que oui…

Peu d’offre, trop de demande, coûts de production élevés car plus de travail à faire (protection contre les insectes ravageurs, les champignons, les mauvaises herbes, …), transport et commercialisation plus difficile (ces légumes et fruits périssent plus vite) font que les produits biologiques soient plus coûteux.

Pourtant des scientifiques spécialisés dans l’environnement, dans l’agriculture et des experts agricoles internationaux pensent qu’un passage à grande échelle vers l’agriculture biologique permettrait d’augmenter l’approvisionnement alimentaire mondial, voire même, ce serait la seule manière de voir disparaître la famine.

Comment faire alors pour pouvoir baisser le coût des produits biologiques ? L’accroissement de la demande des ces aliments et de ces produits devrait se traduire par des innovations technologiques qui permettraient de réduire les coûts de production, de transformation, de distribution et de commercialisation de ceux-ci.

Mais il faut encore que tout le monde puisse avoir accès à la nourriture. C’est ce qu’on appelle la « sécurité alimentaire ».  La planète produit assez pour nourrir tous les habitants du monde. Le problème est de fournir des aliments à tous ceux qui en ont besoin.

Il est bien connu que dans les pays occidentaux, le gaspillage de nourriture est élevé et la production de produits industrialisés est en surplus. Des entreprises agricoles comme Monsanto, Chiquita, … produisent à grande échelle en payant mal leurs travailleurs et réussissent dès lors à faire baisser les prix de leurs produits et monopolisent le marché. Difficile d’en faire la concurrence si à cela nous rajoutons en plus la publicité qui accompagne ces produits ! Pourtant ces entreprises portent atteintes aux droits fondamentaux des travailleurs et mettent en péril leur santé par l’utilisation imprudente de pesticides.

Il reste une solution, le local. Produire et distribuer dans la proximité et se rendre compte que les exploitations biologiques peuvent avoir des implications majeures sur la sécurité alimentaire. En effet, l’agriculture biologique produit une variété de cultures et élève divers types de bétail pour optimiser le partage des surfaces et des intrants. Et ainsi entraîner une réduction du risque de faible production ou de pertes de rendements. Il est prouvé également que ces produits sont plus résistants aux intempéries.

En conclusion, dans certaines conditions, l’agriculture biologique peut contribuer à la sécurité alimentaire locale grâce à l’augmentation des revenus des ménages et à l’optimisation du rendement de la terre. Au niveau mondial toutefois, en tenant compte des connaissances et des technologies actuelles, les agriculteurs biologiques ne peuvent produire assez pour nourrir tous les habitants de la planète.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :