La presse écrite a-t-elle un avenir ?

26 Avr

Les blogs, les forums, les réseaux sociaux et surtout le gratuit font traverser à la presse écrite une vraie crise. On dénombre près de 22 % d’acheteurs en moins du côté de la presse télévisée et cela quel que soit le type de magazine.

Les nouvelles technologies :

Tout d’abord, à cause des nouvelles technologies, le papier perd de sa valeur et est remplacé par Internet. À l’aide de ce nouveau média, les informations sont instantanées, plus rapides et moins chères. De ce fait, la presse écrite attire de moins en moins de lecteurs et est affaiblie, ce qui la rend de moins en moins indispensable.

Partout et tout le temps :

De plus, les quotidiens habituels ne sont plus adaptés à nos rythmes de vie et nos habitudes. L’information est partout : lorsqu’on écoute la radio, lorsqu’on prend le train, lorsqu’on allume la télévision ou encore lorsqu’on est sur Internet.  C’est pour cette raison que la nouvelle génération de gratuits a conçu des quotidiens comme le « 20 minutes » ou le « Metro ». Ces supports proposent des maquettes beaucoup plus épurées, une place plus importante à l’image et sont peu coûteux à concevoir.

L’information remplacée par le spectaculaire :

Ensuite, l’objectif prioritaire pour le téléspectateur n’est plus de comprendre l’importance d’un événement, mais tout simplement de le regarder se produire sous ses yeux. Ainsi s’établit, petit à petit, la trompeuse illusion que voir, c’est comprendre. Et que tout événement, aussi abstrait soit-il, doit impérativement présenter une partie visible, montrable. À tous ces chamboulements s’ajoute un malentendu capital. Beaucoup de citoyens estiment que, confortablement installés dans le canapé de leur salon et en regardant sur le petit écran une sensationnelle cascade d’événements à base d’images fortes, violentes et spectaculaires, ils peuvent s’informer sérieusement.

Jusqu’aux années 50, la presse écrite occupait la place principale dans les médias. Mais, avec l’apparition de la radio et de la télévision, celle-ci s’est fait remplacer. Son principal concurrent est maintenant Internet, car il prend de plus en plus de place dans notre de vie de tous les jours. La presse écrite n’est plus qu’une solution de secours pour ceux qui n’ont pas encore Internet. Cependant, les journaux sont toujours bel et bien là et ils tentent de s’adapter au mieux !


Sources :

http://www.come4news.com/quel-avenir-pour-la-presse-ecrite-papier-509429

http://www.paperblog.fr/384235/l-avenir-de-la-presse-ecrite/

http://www.paperblog.fr/928585/les-nouveaux-enjeux-de-la-presse-ecrite-quotidienne-d-information/

-Ignacio Ramonet « S’informer fatigue », Le monde diplomatique, octobre 1993


Article réalisé en mars 2011 par Louise Libion et Marie Denayer dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :