L’influence aux jeux vidéos

11 Avr

Depuis leur apparition en 1980, les jeux vidéos créent une véritable controverse. On les a accusés d’être agressifs, trop violents et parfois même dangereux. On constate que ces jeux rendent les joueurs éloignés de la réalité et de leur membre de la famille, on observe aussi  plusieurs cas où les enfants  ne réagissent plus quand on leur parle, ou alors répondent agressivement. Bref, les jeux vidéos violents ont une mauvaise influence chez certains des jeunes d’aujourd’hui.

La violence est un des aspects les plus importants dans les jeux vidéo. On la voit sous plusieurs formes, des meurtres des combats… Elle demeure présente dans plus de la moitié des jeux existants. Cette violence a bien des conséquences sur les joueurs. Plusieurs jeux proposent un scénario où vous devez tuer tout ce qui bouge, sans aucune raison, c’est l’objectif du jeu. On ne parle pas d’extraterrestres, de terroristes ou encore de soldats ennemis, mais bien de civils tout à fait innocents dont la seule faute était de se trouver sur votre chemin. Un bon exemple de jeu de ce type est « Grand Theft Auto » Il consiste à devenir un membre de la mafia et de devoir ensuite réaliser de divers meurtres, vols ou autres missions crapuleuses. C’est justement ce jeu qui a eu la plus grande influence sur la plupart des jeunes qui ont commis des meurtres.

Revenant à des cas où l’agressivité et la violence dominent chez ces jeunes, voici un bon exemple d’un jeune homme qui a commis un meurtre et qui a été influencé par justement ce jeu :

« Un beau matin de  juin, deux officiers de police de la ville de Fayette, en Alabama, arrête un jeune homme de 18 ans, Devin Moore, soupçonné d’avoir volé une voiture. Ils l’emmènent au poste. Soudain, Moore saisit l’arme de l’agent Andrew Strickland. En moins d’une minute, il abat froidement les deux policiers et un autre employé du poste. En s’enfuyant, il crie : «La vie est un jeu vidéo. Tout le monde doit mourir un jour.»

On peut donc constater que certain de ces jeunes prennent trop aux sérieux les jeux vidéos ou comme une réalité, ce qui est vraiment très dangereux.


Sources :

« Christian Leduc, vendredi  7 novembre 2008 », paru sur le site internet «www.Branchez-vous!» :

http://www.branchez-vous.com/techno/actualite/2008/11/les_jeux_video_violents_ont-il.html

« Katia Gagnon, La Presse 18 septembre 2006 «, paru sur le site internet « www.technaute.cyberpresse.ca » :

http://technaute.cyberpresse.ca/jeux-video/200609/18/01-13657-jeux-video-violents-simulateurs-de-meutres.php


Article réalisé en février 2010 par Weronika Cipilinska dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

2 Réponses to “L’influence aux jeux vidéos”

  1. Will 25 avril 2012 à 09:08 #

    Je trouve cet article à la hauteur… du 20h de tf1, des infos balancées à l’arrache, sans plus d’explication que cela. La violence est en fait partout, dans les films, dans les journaux, à la télé. En partant du principe que vous sous entendez, les violeurs violent parce qu’ils ont vu un film porno ou le scénario se limite à du viol?
    Les gens qui deviennent violent ou agressifs après avoir jouer à un jeu vidéo sont déjà probablement fragilisés. Dire tout et n’importe quoi contre les jeux vidéo est, je pense, quelque chose de relativement stupide, d’autant que la plupart des article sur ce sujet se limite à une opinion, la même que vous. mais bon, tout le monde est contre la pensée unique n’est-ce pas?

    Le jeu vidéo n’est pas que de la violence, de l’enfermement sur soi même, de l’isolation sociale, de la tuerie sanglante.

    Le problème avec ceux qui se prennent pour des journalistes, c’est qu’ils jettent les informations sans vraiment les vérifier.

    • Jeunes Journalistes 2 mai 2012 à 12:24 #

      Bonjour Will,

      En effet, ton commentaire est tout à fait pertinent et d’un côté, c’est rassurant de voir que certaines personnes réagissent encore à ça : l’information sans nuances et peu approfondie qui ne reflète qu’une partie de la réalité et manque d’objectivité !

      Cependant, cet article a été écrit par un jeune de 16 ans dans le cadre d’un projet d’éducation aux médias menés dans une école. Et depuis que nous menons ce projet, nous rencontrons des difficultés à ce que les élèves n’écrivent pas juste de l’info superficielle (prendre ce qu’il a y sur wikipédia et dans les premiers sites référencés par google et en faire un article). Je pense que cela correspond bien au monde dans lequel nous vivons aujourd’hui… Où on prend trop rarement le temps de s’intéresser vraiment aux choses. L’information nous vient de partout incomplète et légère et nous nous en satisfaisons malheureusement trop souvent.

      Pour des infos plus complètes, n’hésite pas à aller jeter un coup d’œil sur le site http://www.espace-citoyen.be !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :