La presse écrite: bonne ou mauvaise drogue ?

6 Avr

La presse écrite, existante depuis longtemps, est de plus en plus présente dans la société actuelle. Qu’en est-il des avantages et des inconvénients de l’influence de ce quatrième pouvoir exercé sur le citoyen et sa pensée ?

Francis Balle (professeur de sciences politiques à l’Université de Paris II) résume: « Les médias agissent à la manière d’une drogue, anesthésiante ou stimulante. Ils sont capables de faire faire n’importe quoi, à n’importe qui, n’importe comment et n’importe quand ». Nombreuses sont les idées que la presse écrite implante dans les têtes.

Les avantages: L’ouverture des esprits

Le premier intérêt de la presse écrite est sa vitesse et sa richesse d’information transmise à la population. Cela peut servir, par exemple, à avertir la population d’un danger probable. Le second intérêt est l’aide à la compréhension des faits et à son interprétation. En comparant plusieurs journaux présentant chacun des opinions différentes, il est plus simple d’étudier les réactions face aux événements.

Les inconvénients: Le formatage des esprits

Tout d’abord, il y a la censure et la propagande qui existent toujours aujourd’hui. Elles font partie de l’arsenal des dictatures, et contrôlent les informations diffusées. Il y a aussi la notion de « Spirale du silence ». Lorsque les médias offrent différentes informations avec leurs opinions sur les faits, les gens reçoivent alors continuellement des avis, et ne peuvent donc pas forger leur propre jugement sur les événements, ou n’arrivent pas à l’exprimer, pensant que leur point de vue est mauvais. Pour finir, il arrive qu’il y ait un détournement de l’information lorsque les actualités sont présentées dans un contexte autre que leur contexte réel.

En conclusion, il est donc nécessaire de rester vigilant et prudent. La presse écrite est un outil pratique, rapide, si et seulement si on sait à quoi s’attendre et si on a la force de soutenir ses avis et opinions. La presse écrite reste, cependant, une drogue pour l’être humain: il est dépendant du fait de savoir et d’apprendre chaque jour sur le monde qui l’entoure.


Sources :

« L’influence des Médias sur l’Opinion », paru sur le site Internet http://www.ecossimo.com, France, consulté le 19 mars 2011, http://www.ecossimo.com/societe/1471-linfluence-des-medias-sur-lopinion.html.

« L’influence des Médias sur notre libre arbitre », paru sur le site Internet http://www.whebdo-st-genies.com, France, consulté le 18 mars 2011, http://www.whebdo-st-genies.com/Associations/tchatche/media.htm.

BALLE Francis, « Traité de Sociologie; La communication », ed. Puf, Paris. p.1-281


Illustrations : « The Wall Street Journal », image prise du site http://www.tout-medias.com


Article réalisé en avril 2011 par Léa Hotton dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

Une Réponse to “La presse écrite: bonne ou mauvaise drogue ?”

  1. Léa Hotton 7 avril 2011 à 11:40 #

    Ecrire un article est une activité très enrichissante, j’ai appris beaucoup de choses sur les médias, et cela a été très amusant. Je suis très contente d’avoir été publiée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :