La mort d’une actrice tant aimée

4 Avr

« Grande dame »du cinéma français et du théâtre, Annie Girardot s’est éteinte ce 28 février 2011 à l’âge de 79 ans, des suites de la maladie d’Alzheimer, dont elle était le symbole.

Elle a un parcours cinématographique et théâtrale impressionnant. Elle a reçu trois Césars et deux Molière, pour des rôles « forts » mettant en avant la femme et le féminisme, nous retiendrons « Docteur Françoise Gailland » au cinéma et « Madame Marguerite » pour le théâtre.

Sa voix particulière, son parlé spontané feront d’elle, durant les années 70, une actrice exceptionnelle. Son chemin a croisé de grands metteurs en scène: Lelouch, Visconti, … ainsi que de grands acteurs comme Gabin, Delon,…

Durant les années 80, Annie interprètera encore quelques rôles marquants avant de disparaitre du grand écran. Elle refera quelques apparitions en 1995 dans les « Misérables » puis en 2001 et dans « Boxes » en 2007.

Atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis 2006, elle ne se souvenait plus de sa vie d’actrice. Son dernier grand rôle, elle le jouera en 2008 dans un documentaire, qui lui était consacré et où elle évoquait sa maladie.

Le cinéma Français est de nouveau orphelin d’une des actrices les plus appréciées de toutes, malgré une longue absence. Encore des éclats de rire mais une grande gueule qui disparaît.


Sources :

L’express.fr consulté 28 février

« Telepro » de fin février.

lalibre.be


Article réalisé en février 2011 par  Sarah Charles dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :