Ceux qui veulent les femmes

9 Mar

Un sondage a été mené pour comprendre les préjugés des hommes envers le physique des femmes. 50 personnes ont été interrogées. Ce qui en ressort est que les hommes préfèrent les femmes minces avec une poitrine assez abondante et les cheveux blonds ou bruns. Même si cela ne semble pas nouveau, la question de savoir pourquoi les hommes n’aiment pas une femme rousse forte avec peu de poitrine a été posée. Cet article va tenter d’y répondre.

Barbie contre Ken

Il existe des préjugés tels que : « Les rousses sentent mauvais », « On se moquera de moi si je sors avec une grosse », etc. Mais il faut le dire, les préjugés existent depuis toujours et ceux sur la femme ont de nombreuses années. Notamment en ce qui concerne la force physique des femmes. Les hommes prétendent qu’elles ne sont pas capables d’être pompier ou garagiste. Avec les progrès techniques qui ont rendu facile des métiers qui étaient beaucoup plus durs avant, les préjugés liés à la force physique des femmes disparaissent peu à peu. Ils sont beaucoup plus orientés sur leur beauté physique, ce qui en soi n’est pas un problème si ce n’est que la majorité des femmes sont exclues des canons de beauté de cette société. Car d’après un sondage de la Communauté française, pour 69% des jeunes, le fait d’être intelligent vient en dernier dans les atouts de séduction. Et étant donné les préjugés qui disent que les blondes sont bêtes, il n’est pas étonnant qu’elles aient la cote.

Chaque Barbie a son Ken

Mais il ne faut pas s’inquiéter outre mesure car ces préjugés sont rarement appliqués. Si 55% des hommes (selon notre sondage) préfèrent une femme brune, de taille moyenne, mince, de style plutôt traditionnel, avec une poitrine abondante, il n’y a pas 55% de la population des femmes qui réponde à ces critères.

De ce fait, la femme idéale devient un fantasme qui, pour certains, ne sera jamais réalisé. Et peu s’en plaignent. Il y a, par contre, un point très important : toujours veiller à ce que cet « innocent » fantasme ne se transforme pas en discrimination…


Sources:

Sondage non scientifique réalisé auprès de 50 personnes

L’étude « L’intégration par les jeunes des stéréotypes sexistes » réalisée par la Communauté Française


Article réalisé en mars 2009 par Alfred Serghini et Baptiste Delcourt dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :