Déjà mère et encore enfant

7 Mar

Forcées à se marier, des jeunes filles du Moyen-Orient ayant moins de 15 ans se retrouvent femmes au foyer alors qu’elles sont toujours en âge de jouer à la poupée. Privées de leurs droits essentiels, forcées à remplir les devoirs conjugaux et obligées de quitter l’école à 9 ans, elles ne vivent que pour s’occuper de leurs enfants.  Qu’en pensent leurs familles et que font les associations comme l’Unicef, pour y remédier ?

Les raisons de ces mariages

En réalité, les mariages précoces ont un lien direct avec la pauvreté. En effet, dans les pays en voie de développement,  les familles sont souvent nombreuses. Une bouche en moins à nourrir est une chance pour les parents qui ne peuvent pas se permettre de nourrir toute leur famille. C’est pour cela que la lutte contre la pauvreté est importante. Des organisations renforcent l’accès à l’eau et à la nourriture pour aider les pays en difficulté mais ce n’est pas encore assez.

« Une bouche en moins à nourrir est une chance »

La mentalité de la population est aussi une cause importante de ces mariages infantiles. Il est important de donner une autre vision du mariage aux parents, aux décideurs politiques et aux prêtres qui ont une influence sur les mentalités dans ces pays.

Nojoud, 10 ans, divorcée

Au Yémen, Nojoud ,10 ans, est la première petite fille ayant obtenu le divorce. Mariée de force à un homme de 30 ans, la procédure a permis de mettre fin à des pratiques tristement fréquentes dans de nombreux autres pays : Arabie Saoudite, Afghanistan, Égypte, Pakistan… Son combat pourra ainsi servir d’exemple à des jeunes filles ayant subi, elles aussi, un mariage forcé, en les aidant à revendiquer leurs droits.

Les projets de l’UNICEF

L’UNICEF est une organisation internationale luttant pour les droits des enfants dans tous les pays du monde.

Les mariages forcés sont souvent considérés comme des affaires privées de familles et non comme des violations des droits humains. Pour y remédier, L’UNICEF propose des campagnes de sensibilisation et soutient des projets comme « Kishori Abhijan » qui lutte contre les mariages d’enfants et défend la position des filles à l’adolescence. Cette organisation permet de lancer des débats pour faire évoluer la situation. L’UNICEF essaye de défendre les droits qui appartiennent à chaque petite fille et tente aussi de faire changer les lois et d’adapter l’âge légal du mariage à 18 ans. Plusieurs Etats se sont aussi engagés à se mobiliser pour remplir les 8 « Objectifs du millénaire pour le développement » avant 2015.

Le mariage n’est-il pas sensé être un jour de bonheur à vivre sans crainte ni angoisse et quand on s’y sent prêt ? Les pères devraient-ils continuer à obliger leurs filles à se marier à des inconnus, souvent âgés ?  Ces jeunes filles ne devraient-elles pas pouvoir s’exprimer en toute liberté ?


Sources :

UNICEF, « Arrachées à leur enfance, des filles mariées beaucoup trop tôt », paru sur le site  http://assets.unicef.ch/downloads/20_02_lm_08_f.pdf consulté en février 2010

MINOUI Delphine, « Au Yémen, la révolte des petites filles mariées de force », paru dans « le Figaro » du 24 février 2009,consulté sur le site http://www.lefigaro.fr/international/2009/02/24/01003-20090224ARTFIG00311-au-yemen-la-revolte-des-petites-filles-mariees-de-force-.php en février 2010

UNICEF, « Le mariage précoce », paru sur le site www.unicef-icdc.org, consulté en février 2010 http://www.childinfo.org/files/childmarriage_digest7french.pdf


 Illustration : Elise Monderer.  Elles ont encore l’âge de jouer à la poupée.


Article réalisé en février 2010 par Elise Monderer dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :