Enfants soldats… et les droits de l’enfant ?

2 Mar

Dans beaucoup de pays, surtout en Afrique, Asie et Amérique latine, des enfants sont enrôlés de force dans les armées, arrachés à leurs familles. Ils deviendront soldats, tueurs,… Et tout cela sans respecter les droits de l’enfant.

Arrachés à leurs familles…

On compte plus de 300 000 enfants soldats dans 44 pays du monde dont certains n’ont pas plus de 7 ans. Ils sont arrachés à leurs familles et doivent parfois commettre des actes terrifiants sous peine d’être tués.

Dès leur entrée dans une armée, le plus souvent rebelle, les soldats leur mettent une arme entre les mains et leur apprennent à tuer et torturer. Ils sont drogués pour atténuer toute peur et sont envoyés en première ligne sur le champ de bataille. Ils sont utilisés comme porteurs, comme chair à, canon, ou encore comme esclaves sexuels ! Ils sont forcés de faire des choses horribles contre leur gré.

Dans les camps, l’alcool coule à flot, la drogue y est abondante et les jeunes doivent en consommer pour oublier et recommencer leurs actes sans peur.

… sans tenir compte des droits de l’enfant !

Les armées qui utilisent des enfants comme soldats ne respectent en aucun cas les droits de l’enfant. L’article 38 de la Convention internationale des droits de l’enfant indique qu’aucun enfant de moins de 15 ne peut être engagé d’une armée et que, s’il y a parmi les candidats soldats des jeunes de 15 à 18 ans, les états doivent prendre les plus âgés.

Plusieurs autres droits ne sont pas respectés, notamment le droit d’avoir une famille et d’être éduqué par ses parents, celui interdisant la séparation de l’enfant de ses parents, sauf en cas de force majeure, ou encore celui d’avoir un activité récréative propre à son âge. Or, la guerre n’est pas pour les enfants.

Solutions des Etats

Les Etats ayant signé la convention des droits de l’enfant s’engagent à ne pas engager d’enfant de moins de 18 ans dans leurs armées. L’Unicef Belgique fait partie de la coalition belge contre l’utilisation des enfants soldats, qui fait partie elle-même d’une coalition internationale. L’Unicef organise des actions pour lutter contre les enfants soldats et essaye de réhabiliter les enfants sortis des armées pour qu’ils reprennent un cours de vie normal.

Les enfants soldats sont des « pantins » utilisés par les armées sans aucun respect des droits de l’enfant.


Sources :

« Convention internationale des droits de l’enfant », sur le site http://www.globenet.org, consulté le 30 janvier 2010.

« Les enfants face à la guerre », sur le site http://www.droitsenfant.com, consulté le 30 janvier 2010

LOUYOT, A., « Gosses de guerre », 1989, éd. Robert Laffont


Article réalisé en février 2010 par Geoffroy Jacquet dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :